L’espace est noir

L’espace est noir

L’espace est noir, l’onde est sombre ;
Là-bas, sur le gouffre obscur,
Brillent le phare dans l’ombre
Et l’étoile dans l’azur.

La nuit pose, pour la voile
Qu’emportent les vents d’avril,
Dans l’espoir sans fin l’étoile,
Le fanal sur le péril.

Deux flambeaux ! doublé mystère,
Triste ou providentiel !
L’un avertit de la terre,
Et l’autre avertit du ciel.

Victor Hugo

Toute la lyre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *