Ne pleure pas sur la Grèce

 

Bruno Doucey
Ne pleure pas sur la Grèce

« La valise serrée contre ses jambes, il avait laissé ses pensées prendre le large pour apaiser l’angoisse que faisait monter en lui la présence des militaires. Pas un carnet
dans la valise, pas un crayon qu’on lui aurait immédiatement confisqué. Non, mais des poèmes par centaines, dans la tête et dans le cœur, que rien ni personne ne parviendrait à lui enlever. Quelle chance, après tout, d’avoir choisi la poésie, et non la peinture ou le piano ! Dans les camps, dans les prisons où on les jette, le peintre privé de toiles et de pigments vit un enfer, le musicien sans piano se voit amputé de la meilleure part de lui-même, mais moi, poète sans stylo ni papier, de quoi me prive-t-on que je ne puisse trouver en moi ? Les doigts coupés, la langue arrachée, je continuerais à sentir la vibration du poème. Elle est la corde tendue de mes nerfs. Ma résistance. »

21 avril1967, Athènes: le coup d’État de la junte des colonels instaure une dictature militaire en Grèce. Parmi les opposants incarcérés, le poète Yannis Ritsos. Pendant ce temps à paris, Antoine perd la trace de sa fiancée grecque. Alternant le vécu de Ritsos, déporté dans des conditions inhumaines, avec la quête de vérité d’Antoine, Bruno Doucey nous entraîne dans un roman puissant, dont on ne sort pas indemne.

Éditions Bruno Doucey
ISBN : 978-2-36229-343-6
18€ + (Frais de port) 2€25 = 20€25

 

 

Défiler vers le haut