Si cet automne est le dernier…

Si cet automne est le dernier,
demandons pardon
pour le sac et le ressac de la mer,
pour les souvenirs…
pour ce que nous avons fait
de nos frères avant l’âge du bronze.
Nous avons blessé tant de créatures
avec des armes faites des os de nos frères ,
pour devenir leurs descendants près des sources.
Demandons pardon
à la harde de la gazelle
pour ce que nous lui avons
fait subir près des sources,
quant un filet pourpre serpenta sur l’eau.
Nous ne savions pas que c’était notre sang
qui consignait notre histoire
dans les coquelicots de ce bel endroit.

Mahmoud Darwich

Nous choisirons Sophocle et autres poèmes,
Traduit de l’arabe Palestine par Elias SanbarActes Sud

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.