Au hasard

Les poètes ont disparu…

… Kateb embastillé
à l’hôpital de Grenoble
caressant les crinières de la lionne
qui rôdait sanguinolente haleine
sur des amarres rompues.

et on a visé Tahar Djaout à la tête
il est tombé avec le soleil
de sa porte
s’envolèrent les hibous du cimetière
parking du blanc vert du meurtre
et de la folie….

Moncef Ghachem