Poésie en confinement

Huitième lecture pour dix  jours de confinement.
Jean-Paul lit un texte de Charles Pennequin, tiré de Pas de tombeau pour Mesrine, ed. al dante, 2008.

Une réflexion sur « Poésie en confinement »

  1. merci,
    un vrai plaisir d’écouter Jean Paul lire des morceaux choisis pour éveiller notre curiosité – la mienne en tous cas ..
    Bisou
    Francine

Répondre à Dessis Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.