Rencontre avec Lionel Ray

Vendredi 11 mars = 18H00

Restaurant El Nacional – Place du Marché des Chartrons Bordeaux – Entrée libre

En partenariat avec l’Institut Cervantès

Rencontre avec Lionel Ray

Lionel Ray nous fait l’honneur d’accepter de remplacer le poète argentin Bernardo Schiavetta retenu en Argentine, pour une lecture bilingue (français-espagnol) animée par son traducteur François-Michel Durazzo et une rencontre avec le public.

Poète et essayiste français, agrégé de lettres, professeur de chaire supérieure, il est né en 1935, à Mantes-la-Ville, d’un père d’origine bretonne et d’une mère wallonne. Considéré comme l’une des figures majeures du lyrisme contemporain, en opposition aux voies qui depuis une cinquantaine d’années proclament la mort de la poésie, celui qui fut dès 1970 soutenu par Louis Aragon dans Les Lettres françaises figure aujourd’hui dans toutes les anthologies importantes de la poésie française, et fait l’objet de nombreux travaux universitaires.

Son œuvre a été récompensée par de nombreux prix dont en 1995, le prix Goncourt de poésie, en 2010, le grand prix de la Société des gens de lettres, le grand prix de Poésie de la Ville de Lyon, le prix Roger-Kowalski, et le prix de poésie Pierrette-Micheloud, etc.

Lionel Ray, après l’avoir présidée durant une dizaine d’années, est aujourd’hui vice-président de l’Académie Mallarmé. Il est également membre des comités de la revue Europe, comme il le fut du mensuel Aujourd’hui poème et de plusieurs jurys de prix de poésie.

Dans cette œuvre, chez Gallimard depuis 1959, quelques titres importants :
Une sorte de ciel : poèmes, Gallimard, 1990, 114 p. (prix Antonin Artaud)
Comme un château défait : poèmes, Gallimard, 1993, 151 p. (prix Supervielle 1994, prix Goncourt de poésie 1995)
Syllabes de sable : poèmes, Gallimard, 1996, 170 p.
Pages d’ombre : poèmes. Gallimard, 2000. (grand prix de poésie de la société des gens de lettres, 2001, prix Kowalski de la ville de Lyon, prix Guillevic de la ville de Saint-Malo)
Matière de nuit : poèmes. Gallimard, 2004.
De ciel et d’ombre, recueil accompagné d’encres de Julius Baltazar, éditions Al Manar, 2014, Neuilly-sur-Seine)
En livre de poche : Comme un château défait suivi de Syllabes de sable : collection Poésie, Gallimard, 2004.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.