Pré


PRATO
La terra
s’è velata
di tenera
leggerezza

Come une sposa
novella
offre
allibita
alla sua creatura
il pudore
sorridente
di madre


PRÉ
La terre
s’est voilée
de tendre
légèreté

Comme une jeune
mariée
offre
stupéfaite
à sa créature
la pudeur
souriante
de mère


Giuseppe Ungaretti (Italie)
Villa di Garda avril 1918
Extrait de L’allegria (1914-1919) –Vita d’un uomo. Tutte le poesie, a cura di Leone Piccioni, Mondadori, Milan, 1069. Traduction d’Olivier Favier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.