Parade

Parade

In the Jardin de Luxembourg
I sit and wait.

Grateful
that the cold winter sun
destroys my thoughts
sucks me with its web of rays
from the spectacle of reality
cavorting before my eyes.

I do not see the small children
playing with their sailboats and cars,
nor the vieillards shuffling cards
in their tattered old coats and hats;

I do not see the bourgeois walking,
en famille, the Sunday afternoon,
nor the lovers playing at love,
all enwebbed in each other.

I feel only the wind
strike my face
with the tears
of the fountain
that has watched
for centuries.

Parade

au Jardin du Luxembourg
je suis assis et j’attends

Heureux
que le froid soleil hivernal
efface mes pensées
et m’enveloppant de ses rais
m’arrache au spectacle de la réalité
qui s’ébat devant mes yeux.

Je ne vois pas les petits enfants
jouant avec leurs voiliers et voitures,
ni les vieillards tapant la carte
en chapeaux et manteaux élimés ;

Je ne vois pas les bourgeois se promenant
en famille, le dimanche après-midi,
ni les amoureux jouant à l’amour
enlacés l’un à l’autre.

Je ne sens que le vent
qui frappe mon visage
avec les larmes
de la fontaine
qui voit cela
depuis des siècles.

Geza Tatrallyay (Canada)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *