Je suis un enfant

Je suis un enfant capricieux et fantasque
Je voudrai oblitérer le malheur
Je voudrai peindre des fenêtres
sur toute la terre
pour que les yeux habitués à l’obscurité
s’habituent à la lumière
je voudrai peindre le vent
peindre des cimes toujours plus hautes
peindre l’espérance des nations d’Orient
peindre l’Océan
sons d’allégresses portant à l’infini.

Gu Cheng

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *