Une saison en enfer par Jean-Quentin Châtelain

Jean-Quentin Châtelain lira Une Saison en enfer le vendredi 8 mars à 20h30 à la Halle des Chartrons.

Une production K Samka

Entrée : 12€ – Etudiant et demandeur d’emploi : 8€

Pour prendre vos places : ici

 

« Prodigieuse autobiographie psychologique, écrite dans cette prose de diamant qui est la propriété exclusive de son auteur » (Paul Verlaine), rédigée après une période de crise notamment marquée par la sanglante dispute avec Verlaine, Une Saison en enfer est une noire profession de foi dans laquelle Arthur Rimbaud relate les souffrances proches de la folie qui l’ont presque mené jusqu’à la mort. Il y parle de son expérience de poète, de ses doutes et désillusions, de son rejet de la civilisation occidentale, de ses déceptions sentimentales et artistiques… Ce recueil de poèmes torturé, principalement rédigé en prose, n’est pourtant pas totalement désespéré puisque l’auteur y laisse aussi pointer quelques espoirs.

Né en 1959, le comédien suisse Jean-Quentin Châtelain s’est formé au Cours d’Art Dramatique de Genève, puis au Théâtre National de Strasbourg, avant d’enflammer les scènes francophones dans une cinquantaine de spectacles. Si l’acteur est de la race des monstres de la scène, c’est dans ses spectacles en solitaire qu’il atteint des sommets, laissant le spectateur ébloui et bouleversé.

Jean-Quentin Châtelain est l’un des comédiens les plus fascinants de notre époque. Il a travaillé avec de nombreux metteurs en scène tels que Joël Jouanneau, Alain Françon ou Claude Régy. Dernièrement, on le retrouve à Paris au Théâtre de l’Œuvre dans Gros-Câlin de Romain Gary (Émile Ajar) mis en scène par Bérangère Bonvoisin.

Jean-Quentin Châtelain lira Une Saison en enfer le vendredi 8 mars à 20h30 à la Halle des Chartrons.

Une production K Samka

Entrée : 12€ – Etudiant et demandeur d’emploi : 8€

Pour prendre vos places : ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.