Tout se casse

Tout se casse

Tout se casse
tout se brise
au milieu de la malpasse.
Comment pourras-tu flairer
l’essence des fleurs qui s’envolent
si tes gestes se dispersent
au tourbillon des vents fous ?
Rallume ton être
ton corps entier
au flux de ta mémoire.
Tu es déjà
le café que tu savoures
la chair que tu touches
le parfum que tu respires.
Tu es la VIE !
Tu es le SOUFFLE !

Frankétienne (Haïti)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.