Le souffle de l’autre dans la nuit

Antony Heulin – Foto: © gezett.de

 

Le souffle de l’autre dans la nuit

le souffle de l’autre dans la nuit
comme un miroir qui respire
et l’autre mal endormi-e qui veille sur son sommeil
à tour de rôle
qui n’ose pas bouger
ne pas froisser le souffle de l’autre
le miroir ne donne jamais une image inversée
juste une image différente en tout point
pareil
ou pas
de soi
le seul geste du veilleur/de la veilleuse
le drap reposé sur le corps frissonnant
le souffle de l’autre dans la nuit
comme
un miroir qui respire

Anal an hini arall en noz

anal an hini arall en noz
èl ur milouer a denna e anal
hag an hini arall kousket fall a evezh doc’h ar c’housk
a bep eil
ha ne greda ket fichal
ne faot ket chifal anal an hini arall
ne vez ket roet biskoazh ur skeudenn eilpennet get ar milouer
nemet ur skeudenn disheñvel e pep tu
heñvel
pe get
doc’h (h)e-unan
jestr e-unan an hini dihunet
al liñsel adlakaet àr ar c’horf é krenañ
anal an hini arall en noz
èl
ur milouer a denna e anal

Antony Heulin

Breton
Traduit du breton par Antony Heulin
© Antony Heulin
Extrait de: Tuléoù- Les Nénuphars
LORIENT : Lerat qui attend, Mai
ISBN: 2-9518261-2-5

Source : Lyrikline

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.