Le feuillage commence

Le feuillage commence.
Quelque chose dans le bruit
me ramène

une nuit, près du poêle
au bout de la table
c’est le tilleul
c’est la camomille, qu’importe
c’est sa main

sa douce main parente qui me tend le bol
J’avance sur le sentier de terre
je refais son mouvement
j’ai peur d’être triste

Dans la cuisine là bas
derrière les volets
la lune
remplit de bleu
son jardin et ses gestes

lentement dans les feuilles
Je ne peux pas les retenir
j’avance
devant moi la garrigue est à quatre pattes
et s’ouvre.

Amandine Monin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.