Hameçon noir

 

Vesna Parun


Hameçon noir

Avec chacun de nous naît une
petite souffrance tout à fait indéterminée.
Nous lui donnons peu à peu un nom,
nous la nourrissons de sèves attentives
et de plus en plus clair est son contour
et de plus en plus aiguë sa forme.
Devant nous, en nous, l’agitation du monde.
Le cœur a pénétré le secret et s’est tu.
A quelqu’un nous avons mis dans les mains un bâton
et lui avons dit : gouverne !
Et nous avons fermé les fenêtres.
La mer murmurait quelque part au loin
et si mouillées étaient les mains de l’aube
que nous avons désiré briser les rochers,
trouver cette douleur encore tout à fait indéterminée.
Mais un nuage au-dessus de nous était assis
et avec un hameçon noir pêchait notre ombre.



Crna udica

Sa svakim od nas rađa se jedna
posve neodređena mala patnja.
Mi joj polako dajemo ime,
hranimo je ovim radoznalim sokovima.
I sve je jasniji n jezin obris,
i sve je oštriji n jezin lik.
Pred nama, u nama komešanje svijeta.
Srce je prozrelo tajnu i ušutjelo.
Nekom smo u ruku gurnuli palicu,
rekli mu : vladaj !
I zatvorili prozore.
A more je šumjelo negdje daleko,
I tako su mokri bili dlanovi zore
da smo poželjeli razbiti litice,
naći tu bol još posve neodređenu.
Ali jedan oblak nad nama je sjedio
i crnom udicom lovio našu sjenu.


Vesna Parun (Croatie)

Ukleti dažd – La Pluie Maudite Obsidiane, 1990 – Traduit du croate par Borka Legras et Anne Renoue.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.