Après

 

Ilse Aichingen

Après

Partir pour
l’endroit
du silence,
pour le soleil
qui aujourd’hui
délaisse le bruit,
la vieille vantardise.
Trouver,
finir maintenant par trouver
où ils sont partis en courant,
ceux qui étaient ici
calmes et intrépides,
dans quels chorus, quels mirages
il est vain de les chercher.

 

 

Danach

Hinausgehen
auf den Flecken,
der still ist,
unter die Sonne,
die heute
das Lärmen lässt,
das alte Geprahle.
Herausfinden,
jetzt herausfinden,
wo die hinrannten,
die hier
verwegen und leise waren,
in welchen Gestalten,
Chören, Verfänglichkeiten
sie unauffindbar sind.

 

 

Ilse Aichinger (Autriche)

Verschenkter Rat (1978) – Le jour aux trousses
Orphée/La Différence, 1992 – Traduit de l’allemand par Rose-Marie François.

 

 

Une réflexion sur « Après »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.