Editeurs

Asso39/17
cipM
Eric Pesty
federop
Le Cadran ligné
Les édisolum
LE TEMPS DES CeRISES
Phloème
Pierre Mainard
Verdier

 

Centre International de Poésie de Marseille

Abrité dans le Centre de la Vieille Charité, le cipM, lieu de création et de diffusion de la poésie contemporaine, organise chaque semaine des lectures publiques, des rencontres et des expositions autour des poètes contemporains, français et étrangers, autour des revues et éditeurs de poésie. Résidences d’écrivains, ateliers de traduction, colloques , interventions à l’étranger témoignent de la richesse et de la diversité des actions du cipM.

Le cipM édite la revue semestrielle Cahier Critique de Poésie qui consacre une partie de son numéro à un auteur particulier, voire à un thème ou à un ensemble d’auteurs. Enfin, le cipM anime deux sites :
cipmarseille.fr
cahiercritiquedepoesie.fr

Après Jacques Roubaud, Michel Deguy et Alain Veinstein, c’est Jean Daive qui préside aujourd’hui le cipM.

 

 

 

 

Editions Eric Pesty

Cet éditeur de poésie occupe un espace qui “se veut volontiers marginal” : il publie deux ou trois titres par an et s’intéresse aux marges de l’écriture poétique (essais, entretiens, carnets, journaux d’écrivains…)

L’objet-livre est en outre une préoccupation essentielle d’Eric Pesty : “un livre est un espace mental spécifique qu’il faut inventer à chaque publication”.

 

 

Editions Verdier à Lagrasse dans l’Aude

Si on ne pouvait pas changer le monde, on pouvait au moins changer les consciences” : cette volonté politique – rappelée dans la préface au catalogue général”Verdier – 30 ans d’édition 1979-2009″ – a inspiré le projet collectif et tout le travail ultérieur de ses fondateurs – Gérard Bobillier, Colette Olive, Michèle Planel – et du groupe venu de la Gauche Prolétarienne qui partageaient le même besoin de retour au texte, le même amour du texte.

Le premier catalogue traçait déjà les grandes lignes de ce qu’allaient être les éditions Verdier : classiques de la pensée juive, littérature, philosophie.

Depuis, avec une ardente curiosité et une inventivité foisonnante, Verdier n’a cessé de développer, approfondir, diversifier le champ de ses publications  selon “l’idée simple et forte que le livre doit aider à comprendre le monde et ce que nous y faisons“.

Désormais au catalogue : Littérature française/Littérature étrangère/Philosophie/Textes hébraïques/Islam spirituel/Histoire/Critique, Linguistique/Art Architecture, Cinéma…

Verdier explore et fait découvrir des textes majeurs – classiques ou de l’extrême contemporain – reconnus ou rares et inédits – livrant des traductions d’œuvres étrangères qui font date et ont été couronnées de prix prestigieux. Ainsi Verdier a publié en 2017 un texte exceptionnel, Œuvres du poète russe Velimir Khlebnikov (1919-1922),que son traducteur Yvan Mignot viendra présenter au Marché de la Poésie le samedi 3 mars.

En littérature française, Pierre Michon, Pierre Bergounioux, Patrick Boucheron, Mathieu Riboulet (invité du Marché de la Poésie le samedi 3 mars) sont parmi ces auteurs de Verdier qui portent haut l’exigence de l’écriture comme une quête de sens, de vérité et de beauté.

Il faut prendre dates avec Verdier, car “ce qui importe, c’est qu’avec le monde on fasse des pays et des langues, avec le chaos du sens (…). Que les choses de l’été, l’amour, la foi, L’ARDEUR, gèlent pour finir dans l’hiver impeccable des livres. Et que pourtant dans cette glace un peu de vie reste prise, fraîche, garante de notre existence et de notre liberté“. (P. Michon, postface au catalogue Verdier2009)

Verdier au Marché de la Poésie, le samedi 3 mars, avec Yvan Mignot, traducteur des Œuvres de Khlebnikov et avec Mathieu Riboulet qui donnera des lectures croisées avec Marie-Hélène Lafon.

 

 

LE TEMPS DES CeRISES fête ses 25 ans

LE TEMPS DES CeRISES a été créé en 1993, à l’initiative de 33 écrivains qui voulaient ouvrir un espace d’expression, hors des sentiers battus de la pensée dominante. En choisissant comme nom le titre de la chanson de Jean-Baptiste Clément, ils voulaient indiquer à la fois leur attachement aux idéaux de la Commune et à une certaine tradition de poésie populaire, le plus souvent occultée. Le petit « e » de CeRISES disant à sa façon que cette espérance maintenue l’est dans un temps de CRISES…

Depuis vingt-cinq ans, LE TEMPS DES CeRISES a constitué un fonds de quelque 700 titres, textes inédits ou introuvables, d’auteurs contemporains ou classiques, dans les domaines de la poésie, du roman et des essais, qui contribuent à penser et rêver un autre monde. Un monde plus fraternel, plus solidaire, plus écologique… en bref plus beau et plus humain.

La maison a créé plusieurs collections 101 poèmes, Petite bibliothèque de poésie, Romans des libertés et Liberté des romans, Petite collection rouge, Collection blanche, Matière à pensées, Le Merle moqueur et Histoire contemporaine. Elle a publié des Cahiers Roger Vailland et publie la revue Commune. Elle a également publié des livres en coédition avec la Maison de la poésie Rhône-Alpes, les éditions Les Écrits des Forges, les éditions du Noroît. Elle a aussi repris le fonds des éditions Ipomée et ouvert des collections avec Les Lettres françaises et Action poétique.

A l’occasion de ses 25 ans, LE TEMPS DES CeRISES sera au 19e Marché de la Poésie de Bordeaux, accompagné de deux de ses auteurs, Salah Al Hamdani et Omar Youssef Souleimane.

 

 

les éditions Phloème

Phloème n’est pas une maison, mais une caravane d’édition. Elle bouge, à la recherche d’écrivains et de lecteurs libres, pour faire son miel de fleurs rares. Elle ne butine pas dans les plantations domestiques mais dans les pensées sauvages. Dans le désert bien pensant de la culture de masse, elle cherche les essences rares. Phloème est une quête de livres de vie, qui portent la sève depuis les racines les plus profondes pour la délivrer aux bourgeons tendus vers la lumière. Autrefois le livre s’appelait Liber : écorce pour vivre, puis écorce écorchée pour écrire. Mais aussi porteuse de liberté et transport d’ivresse. Liber pater : dieu du vin, de la vigne et de la fécondité. La caravane d’édition délivre des livres précieux. Elle appelle à la délivrance, à la libération, à la libation.

Livre, ivre, libre.

Le livre est une envie d’histoires. Nous cherchons les conteurs de l’origine.

L’ivresse est un besoin de poésie. Nous cherchons les poètes disparus.

La liberté est une nécessité de penser. Nous cherchons les penseurs solitaires.

Alors la caravane trouvera ses vrais lecteurs, qui sont partout et nulle part : dans le désert il suffit de semences et d’eau de vie pour que les arbres repoussent et que les passants cueillent les fleurs et récoltent les fruits.

Lecteurs libres, vous êtes les cueilleurs précieux et les buveurs ivres de ces essences rares.

 

 

Le cadran Ligné

Fondées en 2009, les éditions Le Cadran ligné ont commencé avec la publication de « livres d’un seul poème » – un simple feuillet vergé plié en quatre et pris dans une couverture à rabats – une collection de plaquettes qui sera close en février 2015 après que 75 titres de 75 auteurs différents ont paru.

En 2013, le hasard d’une rencontre avec le peintre Jean-Pierre Bréchet amène la réalisation d’un premier livre, Trait fragile, de Pierre Bergounioux. En 2014, un deuxième livre voit le jour, Nuages, de Boris Wolowiec, un auteur qui n’avait jamais publié, pas même en revue. Puis ce sera, en 2015, des livres de Christian Ducos et d’Alain Roussel. En 2016 est publié Méca d’Ana Tot ainsi qu’un livre Esthétique du machinisme agricole de Pierre Bergounioux et Pierre Michon. En 2017 sortent un nouveau Wolowiec, Gestes, et un recueil inédit du poète belge François Jacqmin, Traité de la poussière. D’une diffusion d’abord confidentielle, les éditions Le Cadran ligné se développent lentement, lentement délibérément.

Pas de ligne éditoriale revendiquée sinon les goûts et préoccupations poétiques forcément subjectifs de son principal animateur, Laurent Albarracin.

 

 

Pierre Mainard

Éditeur de poésie et de littérature française

Fondées en 1999, par Stéphane Mirambeau, à Nérac en Aquitaine, les éditions Pierre Mainard publient une demi douzaine de livres par an.

« Chez Pierre Mainard, la littérature décide. C’est même la force de cet éditeur qui peut assumer chacun des soixante-dix ouvrages de son catalogue et continue de les porter longtemps après leur sortie. Nostalgie de Wou- Ling de Joël Cornuault, Le Papillon et la poutre de Baldomero Fernandez Moreno, Un trou dans le monde de Lucien Suel qui vient de dépasser le millier d’exemplaires, sont lentement devenus des « classiques ». En refusant la précipitation et le remplissage, Stéphane Mirambeau s’accorde le luxe minimum d’être un éditeur faisant des choix. Certes, on devine près de lui une communauté d’auteurs (Christophe Massé, Anne-Marie Beeckman, Joël Cornuault, libres de langue et parlant à l’oreille des lecteurs). » (extrait d’un article de Sébastien Gazeau, Ecla Aquitaine, 2009)

 

éditions fédérop

Les éditions fédérop sont nées à Lyon en 1975. Nées des rêves et de l’obstination de Bernard Lesfargues, entouré d’amis qui avaient tous en commun d’être partisans d’un fédéralisme européen – d’où le nom de « fédérop ».Occitan, très attaché à sa langue, Bernard Lesfargues eut à cœur de défendre les langues des minorités, il créa une collection de langue occitane et de culture occitane qui réunit des auteurs tels que Robert Lafont, Bernard Manciet, Jean-Yves Casanova, Pierre Bec, Max Rouquette, Alem Surre-Garcia, Philippe Gardy… et publia deux ouvrages en langue berbère ; il fut également le premier en France à publier les auteurs d’expression catalane : Quim Monzó et Baltasar Porcel.

Après avoir repris la collection Solaire (fondée par François-René Daillie), les éditions fédérop se sont attachées également à faire découvrir des poètes d’expression française et étrangère, en créant la collection Paul Froment. C’est dans cette collection qu’en 1976 fut publié pour la première fois en français le grand poète espagnol, Vicente Aleixandre, (Prix Nobel 1977), suivirent Yannis Ritsos, Julio Llamazares, Franco Fortini, Simonne Jacquemard, Desmond Egan… Les éditions fédérop ont également publié des contes, des romans français et étrangers et des livres d’art.

Reprises en 1999 par Bernadette Paringaux, bientôt rejointe par Jean-Paul Blot, les éditions fédérop entendent poursuivre dans la voie tracée par Bernard Lesfargues. Elles continuent de publier des poètes d’expression française ou étrangère, des ouvrages en occitan (ou traduits de l’occitan), et de culture occitane ; des romans français ou étrangers. Et se sont enrichies d’une collection de littérature de voyage Chemins du monde, et de la collection Troubadours.

 

Les édisolum, microéditeur

Depuis août 2015, la microédition Les édisolum propose de petits livres de fabrication artisanale, dans un format sobre, dans le but de faire découvrir des textes rare et anciens : poésie, théâtre, contes, nouvelles, essais, etc.Les livres, tirés entre un vingtaine et une cinquantaine d’exemplaires, sont principalement vendus sur les marchés de la Drôme provençale : Nyons, Buys-les-Baronnies, Dieulefit, Grignan, Tulette, Bourdeau…

Ils sont également en dépôt dans les librairies L’Odeur du temps (Marseille), l’Alinéa (Martigues, 13) et L’Olympique (Bordeaux).

Depuis décembre 2017, Les édisolum publient également une petite revue littéraire vendue à Bordeaux, « L’Eau-forte ». Cette revue a vocation à publier périodiquement une quarantaine de pages mêlant des textes anciens divers (contes, essais, poésie) à des écritures contemporaines, issues d’auteurs bordelais, parisiens, marseillais… Le tout dans un format coquet et artisanal, tiré à 50 exemplaires. Le premier numéro est disponible chez les librairies Olympique et La Machine à Lire.

Installée à Portets en Gironde, Asso 39/17 s’affiche comme écrivain public, créateur d’événements, organisateur d’ateliers d’écriture et éditeurs. Dans ce dernier domaine, elle a notamment publié Yves Belaubre/Fred Ducom, Patrick-Jacques Alati/Jacme Gaudas. À paraître en juin Pierre Colin/Michel Lac ; en projet de Nerval/Serge Pey et beaucoup d’autres…

Sa ligne éditoriale est simple : la rencontre entre des poètes qui donnent aux lecteurs deux visions poétiques contemporaine ; l’un avec l’autre rendent le lecteur créateur du fait même qu’il se situe plus dans le vers de l’un ou une trouvaille de l’autre, espérant qu’il invente ainsi un troisième poème…

Asso 39/17 héberge également les éditions du Corbeau (nouvelles, polar, divers) créées à Toulouse il y a une vingtaine d’années par Frédéric Ducom qui en est toujours le directeur de la publication.

Scroll Up