Une goutte

Yannis Ritsos


Il n’a plus de temps, plus de désir ;
Il ne peut regarder. Dans le puits
Il descend et remonte le vieux seau plein de trous ;
Il en tire une eau noire ; il la rejette
Dans l’eau noire. La corde s’use.
Et soudain cette peur : que la corde ne casse
Et que même l’eau noire ne s’épuise. Une goutte
Est tombée sur sa chaussure ; elle brille au soleil ;
Une goutte qu’il voit, qui grandit, grandit,
Occupe le jardin, le monde – une goutte
Sur une vaste feuille de néflier,
Qui aveugle et réfléchit le monde.

Yannis Ritsos

Grécité, suivi de Après l’épreuve, traduit du grec par Jacques Lacarrière© Éditions Bruno Doucey, 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.