Petite cuillère

 

Eduard Sanahuja

 

Petite cuillère

Je navigue sur le vaisseau
dans la tasse de café.
Suspendues au plafond,
les guirlandes flétries
de l’oubli.
Sur la plus petite mer
vit aussi le naufrage.
Comme un morceau de sucre
y coule
l’espérance.
Sur la plus petite mer
les noms des marins
s’écrivent en minuscules
et le café est plus amer
que la bile du temps.
Tout ce que j’ai aimé
une cuillère l’emporte
et va finir dans une bouche
qui n’a pas appris à embrasser.
Traduit par François-Michel Durazzo. Poème lu à Trois-Rivières (Québec), pour le 32e Festival International de la poésie.

Cullereta

Navego amb el vaixell
dins de la tassa de cafè.
Pengen del sostre
les garlandes pansides
de l’oblit.
En el mar més petit
també hi viu el naufragi.
S’hi enfonsa
com un terrós de sucre
l’esperança.
En el mar més petit
els noms dels mariners
s’escriuen amb minúscula
i el cafè és més amarg
que la bilis del temps.
Tot allò que he estimat
s’ho emporta una cullera
i va a parar a una boca
que no ha après a besar.

Eduard Sanahuja (Catalogne)

© Edicions de 1984
Extrait de: Teories del no
Edicions de 1984, 2016
Production audio: Catalunya Ràdio / 2018

Source :Lyrikline

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.