Les Poètes

Il en va ainsi des poètes !
Les femmes qui les aiment
sont moins belles
que les amantes des chanteurs
et des stars du football
Les secrétaires dans les administrations
n’ont pour eux aucun égard
et les speakerines de la première chaîne
ne les supportent guère
Même les barmaids dans les tavernes infâmes
souvent ne les servent qu’à contrecœur
Seuls les fouets des tortionnaires
les reconnaissent
Seules les balles des lâches

Yassin Adnane (Algérie)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.