Les pauvres

Les Pauvres

Les pauvres sont nombreux
voilà pourquoi
il est impossible de les oublier.

Ils voient
certainement
l’aube venue
de multiples édifices
dans lesquels
ils aimeraient vivre avec leurs enfants.

Ils peuvent
porter sur leurs épaules
le cercueil d’une étoile.

Ils peuvent
détruire l’air tels des oiseaux furieux,
assombrir le soleil.

Mais ignorant leurs trésors
ils entrent et sortent par des miroirs de sang ;
ils marchent et meurent lentement.

Voilà pourquoi
il est impossible de les oublier.

Los pobres

Los pobres son muchos
y por eso
es imposible olvidarlos.

Seguramente
ven
en los amaneceres
múltiples edificios
donde ellos
quisieran habitar con sus hijos.

Pueden
llevar en hombros
el féretro de una estrella.

Pueden
destruir el aire como aves furiosas,
nublar el sol.

Pero desconociendo sus tesoros
entran y salen por espejos de sangre;
caminan y mueren despacio.

Por eso
es imposible olvidarlos.

Roberto Sosa (Honduras)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.