J’ai mis le bonheur en bouture

J’ai mis le bonheur en bouture
de l’autre côté de ma tête
et nourri le rêve barbare
d’abattre sur la ville les vents qui rient la nuit
que vienne ma joie de troubler le rot du
[vulgaire
de ramollir son ossature
pour lui faire échine plus souple
cœur moins coriace
et disponible
pour la brisure des certitudes
au toucher du baiser de lune

Lyonel Trouillot (Haïti)

C’est avec mains qu’on fait chansons, Le Temps des Cerises, 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.