Le désir

C’est fini.
Tu ne viendras plus.
Le jour va poindre.
Par l’unique désir j’ai commis le péché.
Si je l’avais voulu, n’aurais-je su te joindre ?
Mais toi, ma triste amour, tu ne m’as pas cherché.

Eusses-tu reconnu, d’ailleurs, sur cette face
Que j’ai craint de livrer à ton vierge mépris
Des traits que la douleur sans cesse repétrit.
Où mon bonheur d’enfant n’a pas laissé de trace ?

Je ramènerai donc cette force infinie

Que ton approche avait épandue hors de moi.

Cette mer enchaînée obéit à ma loi

Et son mouvant désert couvre mon agonie.

Désert intérieur, étouffant crépuscule,
Triste mer qui ne put mouiller que tes genoux.
Si je suis son captif, c’est en moi qu’elle brûle :
Le pays de la soif est au dedans de nous.

J’ai cru qu’un
Dieu pourrait tarir cette mer morte,
Qu’il suffirait du ciel pour combler cette mer :
Mais on n’échappe pas au désert que l’on porte.
On ne s’évade pas de son propre désert

La vague gonfle, meurt, puis renaît sur nos corps,
Les souille en les couvrant d’écume, et se retire.
L’antique terre et nous, connaissons ce martyre :
Rien ne peut séparer l’Océan de ses bords.

François Mauriac

Une réflexion sur « Le désir »

  1. Échos d’ici & là-bas & Pouvoirs

    Pouvoir

    Il est des mots comme des baumes
    Ils adoucissent et laissent un goût de menthe
    Il est des regards comme de la laine d’agneau
    Ils enveloppent et réchauffent dans la caresse
    Il est des sourires comme des pleines lunes
    Ils illuminent avec intimité.

    Pouvoir !
    Pouvoir regarder
    Pouvoir déceler
    Pouvoir deviner
    Pouvoir sentir
    Et être heureux !

    Il est des promiscuités enivrantes
    Et des frôlements comme des caresses de soleil
    Furtives et discrètes et excitantes
    Elles laissent un goût d’attente !

    Pouvoir
    Pouvoir sentir
    Et être heureux
    (…)

    Werewere Liking
    Cameroun,
    120 nuances d’Afrique
    Éditions Bruno Doucey

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.