Je vous envoie…

 

Gilberte H. Dallas

Je vous envoie, enveloppant ce poème froissé,
Cette mappemonde de cristal.
Ma gorge est close comme une boite rouillée
Des cyclamens blancs à tête d’ocelots me veillent,
Arrachant à mon sommeil des lambeaux de chair
Oh ! pulpes de grenades éclatées, seins béants.
Où es-tu Marie ?
Petite sœur, reflet.
Des raies de chaleur perforent la cage de l’ascenseur
Délivrant le camphre du désir.
Je suis riche, riche comme un kaléidoscope
Plongez vos mains dans mon ventre,
Retirez-en l’arc-en-ciel qui me dévore.

Gilberte H. Dallas

Alphabet de soleils – Seghers, 1952

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.