He wishes for the cloths of heaven

 

William Butler Yeats

 

Désir de tissus célestes

Aurais-je eu la toile brodée du ciel,
Tissée de lumière d’or et d’argent,
Le bleu, léger et sombre vêtement
De la nuit et de la lumière et de la demi-clarté,
J’aurais étendu ce tapis devant toi :
Mais moi, étant pauvre, je n’ai que mes songes ;
Je les ai mis à tes pieds ;
Marche doucement, car tu foules mes rêves.

He wishes for the cloths of heaven

Had I the heavens’ embroidered cloths,
Enwrought with golden and silver light,
The blue and the dim and the dark cloths
Of night and light and the half-light,
I would spread the cloths under your feet:
But I, being poor, have only my dreams;
I have spread my dreams under your feet;
Tread softly because you tread on my dreams.

William Butler Yeats

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.