Femme en vert sur la plage

Un matin de juillet à
Kusadasi,
une femme en paréo vert est venue sur la plage
et tournée vers la mer immobile et quasi
semblable à une statue de sel,
elle a regardé longtemps le large,
l’île bleue de
Samos, l’écume des nageurs.

Que pouvait bien ainsi scruter celle dont je ne savais ni la nature des yeux cachés derrière des lunettes noires, ni le motif de sa simple détresse qui fit d’elle pour moi ce matin de juillet non pas une déesse venue à pied d’Ephèse
mais une femme belle d’être énigme à jamais ?

Didier Pobel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.