Et les prospectus

Et les prospectus

Mal de la terre natale
qui nous colle à la peau
quand tombent les feuilles mortes de platane
quand se lève le mistral
quand passe un jet

Ile du nickel
profit des rapaces
mon pays pillé du Pacifique
mon peuple colonisé d’Océanie
qui s’éveille à nouveau

Et les prospectus ne parlent que de
sable chaud
soleils couchants
gens heureux
des mers du Sud

mais nous
les barbelés des réserves kanakes
nous griffent toujours
de jour et de nuit
au pays comme au loin

Déwé Gorodey (Nouvelle Calédonie)

(Montpellier, octobre 1970)

Revue « Poésie 1, N° 116, Mars-Avril 1984 »
Le Cherche-Midi éditeur, 1984