Commencement du corps

Commencement du corps

Je n’entends pas sa voix.
Cet alphabet, que dit-il ?
Le poète doute des forêts qui s’étalent sur ses champs
et fait descendre sur lui ses foudres

***

Amour
sujétion qui librement s’écoule
des jarres de l’éternité…

Amour
Astre qui mendie
l’espace…

Adonis,
Commencement du corps, fin de l’océan est un chant. Traduit de l’arabe par Vénus Khoury-Ghata,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.