Chantal Maillard

Chantal Maillard

Mardi 6 mars – 19H00 – Librairie olympique :
Rencontre avec Chantal Maillard poète qui lit ses poèmes.
Mercredi 7 mars – 18H00 – Institut Cervantes :
Rencontre en espagnol avec Chantal Maillard philosophe.

La poesía proporciona respuestas que ni la filosofía puede darnos” (La poésie nous fournit des réponses que ne peut donner la philosophie).

Née à Bruxelles en 1951 et naturalisée espagnole en 1969, Chantal Maillard est poète et philosophe. Après avoir obtenu un doctorat en philosophie à l’Université de Malaga, elle se spécialise en Philosophie et Religions de l’Inde à l’Université hindoue de Bénarès. De retour dans son pays d’adoption, elle est professeur d’Esthétique et de Philosophie des Arts à l’Université de Malaga jusqu’en 2000. A partir de 1998 elle collabore, avec ABC et El País, qui sont parmi les principaux journaux espagnols.

Auteur de carnets et d’essais, elle est aussi poète et reçoit en 2004 le Premio Nacional de Poesía (Prix national de Poésie) pour Matar a Platón (Tuer Platon) et en 2007 le Premio de la Crítica (Prix national de la Critique) pour Hilos (Fils, pluriel de “fil” – Voir : Note de lecture “Fils”). Elle a également traduit et édité l’œuvre de Henri Michaux et est aussi connue par ses efforts pour faire connaître la philosophie indienne.

S’articulant autour de sensations physiques, de sentiments, de situations simples, l’écriture de Chantal Maillard est vive, syncopée. Elle va de l’avant, puis, comme interrompue par des interrogations qui vont au plus profond de nos préoccupations ou bien paralysée par les insuffisances du langage même, son souffle semble se perdre. Pourtant, bien vite elle reprend son rythme, avec des phrases courtes, incisives, des infinitifs percutants, des mots qui nous interpellent… Cette écriture peut parfois paraître sèche mais elle nous touche incontestablement.

A l’occasion de la venue de Chantal Maillard au Marché de la Poésie de Bordeaux, la Librairie Olympique publie pour la première fois en France et en version bilingue Escribir, une litanie lyrique, une réflexion sur la vie et la mort, une poésie des plus intenses et émouvantes.

A lire :
pour les hispanisants

  • Matar a Platón (Barcelone, Tusquets, 2004, Prix national de poésie 2004).
  • Hilos (Barcelone, Tusquets, 2007, Prix national de la Critique et Prix national de la Critique d’Andalousie en 2008).

pour ceux qui ne lisent pas l’espagnol

  • Fils (trad. de Pierre-Yves Soucy, Le Cormier, 2016).
  • Écrire (trad. de Stéphane Chaumet, Librairie olympique, 2018) : spécialement édité pour la venue de Chantal Maillard à Bordeaux, ce livre sera disponible au Marché de la Poésie, à la Librairie olympique, à l’Institut Cervantes et sur le site à “Librairie” : Écrire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.