Au lointain bleu

Nelly Sachs

Au lointain bleu

Au lointain bleu,
où la rouge avenue des pommiers se promène
avec ses pieds racines gravissant le ciel,
le désir se distille
pour les vivants de la vallée.
Le soleil allongé au bord du chemin,
avec ses baguettes magiques
commande aux voyageurs de s’arrêter.
Ils s’immobilisent
dans le cauchemar vitreux,
tandis que le grillon gratte doucement
à l’invisible
Et que la pierre en dansant
réduit sa poussière en musique.

In der blauen Ferne

In der blauen Ferne,
wo die rote Apfelbaumallee wandert
mit himmelbesteigenden Wurzelfûssen,
wird die Sehnsucht destilliert
fur Aile die im Taie leben.
Die Sonne, am Wegesrand liegend
mit Zauberstdben,
gebietet Halt den Reisenden.
Die bleiben stehn
im gldsernen Albtraum,
wahrend die Grille fein kratzt
am Unsichtbaren
und der Stein seinen Staub
tanzend in Musik verwandelt.

Nelly Sachs

(Traduction de André Belleau)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.