Hymne de beauté

Hymne de beauté

Tes épaules
comme des rochers durs et fiers,
la vague de ma chevelure y coule
comme une cascade de lumière.

Tes épaules
comme les remparts d’un château fort,
la tresse de ma chevelure y danse
comme les branches du saule dans la brise.

Tes épaules
comme des tours de fer,
reflets fascinants du sang et de la vie,
teintées de la couleur d’une bassine de cuivre !

Dans le silence du temple du caprice,
je repose près de toi, impatiente.
les traces de mes baisers sur tes épaules
comme les morsures caustiques des serpents.

Tes épaules
brillent comme les ciimes e la montagne
dans la tempête de la lumière brûlante
du soleil splendide,
dans les gouttes limides et chaudes de ta sueur !

Tes épaules,
point de mire de mes regards désireux.
Tes épaules,
pierre de ma prière !

Forough Farrokhazad (Iran)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *