Enchantement

Incantesimi

Alti orli ghiacciati
si disfecero al mondo.

Solcava
lenta e lieve la barca
laghi d’oro,
andando così noi nel sole
abbracciati.

Gracili reti bionde
imprigionavano l’ora.

E nacquero brividi;
crebbero
voci tristi;
fischiò
a sponda il dilacerarsi delle canne.

Belve chiare
guardarono dal folto
a lungo
il tramonto nell’acqua,
andando così verso l’ombra
io libera
e sola per sempre.

Enchantement

croulement au monde
de hauts bords glacés –
Sillage
lent et doux de la barque
dans des lacs dorés –
nous en allant ainsi
dans le soleil –

L’heure est sans issue
en des filets blonds et frêles –

Et naissent les frissons :
poussent
les voix tristes :
sur la berge siffle le roseau
déchiqueté –

De leur bois les bêtes précisément
fixent
longtemps
le couchant dans l’eau,
je m’en vais ainsi vers l’ombre
libre mais seule
à jamais.

Antonia Pozzi (Italie)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.