Soirée Cabaret Dada

DadaLe 5 février 1916, le cabaret Voltaire ouvrait à Zürich, une scène ouverte et d’avant garde proposée et animée par des artistes qui, après quelques mois, fondèrent le mouvement DADA. Cent ans plus tard, on retrouvera dans cette soirée leur(s) esprit(s) et leurs mots mais pas que…

DADA est tatou. Tout est DADA.

Entrée : 10€ ; étudiant, demandeur d’emploi : 8€

Réservation : ici

Il est temps de revenir à Dada

Il y a cent ans…

Le 5 février 1916, le Cabaret Voltaire ouvrait sa petite porte dans une modeste rue de Zurich à l’initiative du couple Hugo Ball et Emmy Hennings, dans la salle désaffectée d’un petit bistro que le patron veut bien leur céder. Lui est homme de théâtre, poète et pianiste, elle est chanteuse de cabaret. Avec les moyens du bord, ils investissent le lieu aidés de Marcel Janco, Tristan Tzara et Jean Arp accourus à l’annonce de cette ouverture et décidés à prêter leur concours, textes et tableaux .

Conçu comme une « scène ouverte » et d’avant-garde, le cabaret, fréquenté par des artistes européens, devient pendant quelques mois un lieu d’expérimentation de formes inédites et subversives en réaction totale à la société industrielle qui a permis la première Guerre mondiale et ses massacres.

Invention et provocation en sont les moteurs. Le mouvement Dada y trouve son origine. Au printemps 1916, Hugo Ball déclare : « Nous avons décidé de rassembler nos activités diversifiées sous le nom de dada.

Nous avons trouvé dada, nous sommes dada… ».

Dada marquera un moment décisif dans l’histoire de l’art moderne et contemporain. Le mouvement a essaimé à travers toute l’Europe jusqu’en Argentine…

Cent ans plus tard, c’est encore et toujours le moment de le faire revenir au galop.

Le Cabaret DADA recréée l’esprit du cabaret Voltaire dans la Halle des Chartrons. Une idée originale de Catherine Reillat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.