On the road again 2


Je crois bien
sur la route, sur la mer
sur mes pieds
je scrute mes pas
qui avancent et reculent
par l’eau salée
par les rivières dénudées
par le gravier du coin
par les sentiers de mon cœur
mais surtout
c’est mon âme
qui sourit depuis ce matin.

Je crois bien
que le poème est la survie
de nos âmes nomades.
Ce soir j’irai me baigner
dans la sueur des gens,
et je nettoierai mes plaies
à même la chaleur des pierres.
Je chanterai en silence
par la seule force de ma pensée.

Je crois
que la prière est source de paix
elle voyage comme une amie
car elle parle en silence
le langage du cœur.
Elle ne demande pas
elle partage la profondeur
de l’instant.

Rita Mestokosho

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.