Mourir pour la beauté

 

Lydie Dattas

Je ne crois plus en rien puisque je crois en Dieu :
tout ce qui n’est pas vrai mérite de mourir.
L’aube rivalisait avec les roses rouges,
ces roses qui mouraient à force de beauté,
la beauté dont parlaient si purement les roses.
La beauté imitait la beauté de l’azur,
la beauté prétendait être la vérité
quand je voulais mourir pour la beauté des roses.
La beauté m’a laissée si divinement triste :
j’ai goûté au bonheur qu’on goûte sur la croix,
les anges ont empêché mon amour de faiblir.
Je ne méritais pas un bonheur aussi grand.
Mais puisque j’ai versé mon sang pour la beauté
à l’heure où la beauté se trouble dans le ciel,
le ciel ne pourra plus oublier mon amour.

Lydie Dattas

Le Livre des anges II (1995)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.