Mon gentil rosier

Mon gentil rosier

Une fleur me fut offerte
Telle que Mai n’enfanta jamais ;
Mais je me dis : « J’ai un gentil rosier.»
Et je négligeai la douce fleur.

Puis j’allai voir mon gentil rosier
Pour le soigner jour et nuit ;
Mais ma rose se détourna avec jalousie
Et ses épines furent mes seules délices.

William Blake

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.