Je sais le sel

Je sais le sel

Je sais le sel de ta peau sèche
depuis que l’été s’est fait hiver
de la chair au repos dans la sueur nocturne.

Je sais le sel du lait que nous avons bu
quand de nos bouches les lèvres se resserraient
et que notre cœur battait dans notre sexe.

Je sais le sel de tes cheveux noirs
ou blonds ou gris qui s’enroulent
dans ce sommeil aux reflets bleutés.

Je sais le sel qui reste dans mes mains
comme sur les plages reste le parfum
quand la marée descendue se retire.

Je sais le sel de ta bouche, le sel
de ta langue, le sel de tes seins,
et celui de ta taille quand elle se fait hanche.

Tout ce sel je sais qu’il n’est que de toi,
ou de moi en toi, ou de toi en moi,
poudre cristalline d’amants enlacés.

Conheço o sal

Conheço o sal da tua pele seca
depois que o estio se volveu inverno
da carne repousada em suor nocturno.

Conheço o sal do leite que bebemos
quando das bocas se estreitavam lábios
e o coração no sexo palpitava.

Conheço o sal dos teus cabelos negros
ou louros ou cinzentos que se enrolam
neste dormir de brilhos azulados.

Conheço o sal que resta em minha mãos
como nas praias o perfume fica
quando a maré desceu e se retrai.

Conheço o sal da tua boca, o sal
da tua língua, o sal de teus mamilos,
e o da cintura se encurvando de ancas.

A todo o sal conheço que é só teu,
ou é de mim em ti, ou é de ti em mim,
um cristalino pó de amantes enlaçados.

Jorge de Sena

Traduit du portugais par Michelle Giudicelli
in, Anthologie de la poésie portugaise contemporaine, 1935 – 2000
Editions Gallimard (Poésie), 2003

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.