Aspiration

 

Aspiration

Oh ! Où est ce monde que j’ai rêvé
lors de mes années premières ?
Où est ce monde qu’en esprit j’ornai
de fleurs blanches… ? Tout ne fut que chimère !

De moi, rien ne me reste aujourd’hui,
mes heures de chance sont passées,
je n’ai plus qu’un cœur meurtri
et de larmes et amertume une âme noyée.

Pourquoi l’illusion si vite  est passée ?
Pourquoi mon rire s’est-il éteint
et mon fugace sommeil dissipé
comme nuage léger au souffle aérien ?

Reviens à mes yeux optique illusion,
reviens espoir, pour égayer ma vie,
reviens, amitié, sublime inspiration…
je veux du bonheur, même s’il est tromperie.

Anhelo

¡Oh! ¿dónde está ese mundo que soñé
allá en los años de mi edad primera?
¿Dónde ese mundo que en mi mente orlé
de blancas flores … ? Todo fue quimera!

Hoy de mí misma nada me ha quedado,
pasaron ya mis horas de ventura,
y sólo tengo un corazón llagado
y un alma ahogada en llanto y amargura.

¿Por qué tan pronto la ilusión pasé?
¿Por qué en quebranto se trocó mi risa
y mi sueño fugaz se disipó
cual leve nube al soplo de la brisa…?

Vuelve a mis ojos óptica ilusión,
vuelve, esperanza, a amenizar mi vida,
vuelve, amistad, sublime inspiración…
yo quiero dicha aun cuando sea mentida.

Dolores Veintimilla de Galindo (Équateur)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.