Mots Maux

jeux de mots
maux de « je »
mots de maux
mots de je
maux de mots
car, cela est évident,
tout n’est que
lits et ratures
les héros tiquent
et les sangsues elles
s’accrochent
elles sucent les sens
et débitent
de ci de là
leur venin
et leurs rires

mais savent-elles au moins
qui quête le bonheur
car celle qui habite
au fond d’elle
aime que la tension des vies
s’expose à l’envie d’être vue

tout ne serait-il que lits et ratures
car les jeux de mots sont aussi les maux du « je »

Mais qu’importe la chandelle pourvu que le jeu continue
on brûle de feux que l’on ne comprend pas toujours

amusés et conscients
par les appels situés à mi chemin des rêves et des réalités
parce qu’il y a sur ces frontières tout ce qui vaut sans
doute d’aimer vraiment, dans l’alternance et la respiration
du rythme des passions

c’est la réalité de ce mystère
tous ceux qui aiment sont au delà d’eux-mêmes
et c’est dans cet ailleurs
qui est encore eux-mêmes
et qui est déjà demain
qu’ils embrassent le temps

Jean-Louis Argelliès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *