J’accuse réception

J’accuse réception

J’accuse réception
Père
De ton regard
Aux fortes fumées d’encens,
De ta rumeur de voix
Vidée de ses voyelles,
De tes rêves
Sous plis fermés,
Héritage de paraboles
Qu’il me faut décoder
Après l’ultime adieu

J’accuse réception
Mère
De tes plaintes
Au noir asphalte,
De tes peurs
Aux miennes pareilles,
De tes conseils
Aux allures d’anaphores,
De tes utopies blanches
Comme le linceul
De  ton dernier soleil

J’accuse réception
Belles lucioles
De votre départ
Et patiemment je guette
Les  lumières de votre retour
Accusés de réception
Pour un orphelin
Qui attend ses parents.

Anas Atakora (Togo)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *