Entre le sommeil et le songe

Entre o sono e o sonho

Entre o sono e o sonho,
Entre mim e o que em mim
É o quem eu me suponho,
Corre um rio sem fim.

Passou por outras margens,
Diversas mais além,
Naquelas várias viagens
Que todo o rio tem.

Chegou onde hoje habito
A casa que hoje sou.
Passa, se eu me medito;
Se desperto, passou.

E quem me sinto e morre
No que me liga a mim
Dorme onde o rio corre —
Esse rio sem fim.

Entre le sommeil et le songe

Entre le sommeil et le songe,
Entre moi et ce qui en moi
Est l’être que je me suppose,
Coule un fleuve sans fin.

Il est passé par d’autres rives,
Toujours autres et plus lointaines,
Au cours de ces nombreux voyages
Que connaissent les fleuves.

Il est arrivé là où j’habite à présent,
Cette maison qu’à présent je suis.
Il passe, si je me médite ;
Si je m’éveille, il est passé.

L’être que je ressens et qui se meurt
Dans ce qui m’enchaîne à moi-même
Sommeille où le fleuve s’écoule –
Ce fleuve qui n’a pas de fin.

Fernando Pessoa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *