Qui suis-je ?

¿Quién soy?

¿Quién soy?
Tal vez la mujer senos de ámbar
y pies helados que escribe versos
para reconfortarse
Mas la poesía
sólo logra descarrilarme
Como el tren rojo que soy
Ese tren que se abre paso
entre las montañas puntiagudas
y difíciles de algún país
Ese tren que nunca llega
a ninguna estación de humo
Esta mujer que emana voces
Trenes y más trenes
que me esperan
Versos para sobrevivir
¿Quién soy?
Quizá este cuerpo encendido
que aún guarda tus huellas en los pliegues.

Qui suis-je ?

Qui suis-je ?
Peut-être la femme aux seins d’ambre
et aux pieds glacés qui écrit des vers
pour se donner du courage
Mais la poésie
parvient seulement à me faire dérailler
Comme le train rouge que je suis
Ce train qui s’ouvre un chemin
entre les montagnes saillantes
et escarpées d’un quelconque pays
Ce train qui n’arrive jamais
à aucune gare enfumée
Cette femme qui laisse échapper des voix
Des trains et encore des trains
qui m’attendent
Des vers pour survivre
Qui suis-je ?
Peut-être ce corps éclairé
qui garde encore tes traces dans les plis.

Aleyda Quevedo Rojas (Equateur)

33 poètes Équatoriens du XXIème siècle (Senami, Quito 2011) – Traduit de l’espagnol (Équateur) par Rémy Durand, Anne-Marie Durand-Kennett et Gabrielle Lécrivain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.