Pour un éloge de la poésie

Pour un éloge de la poésie

J’aime et n’aime pas la poésie
la plupart des poètes m’ennuient

dans neuf poèmes sur dix
je trébuche d’un vers à l’autre

cascades d’indécises syllabes
leur glouglou ne me mouille pas

mais après neuf poèmes le dixième :
mots qui explosent et font trembler

et je lis un poème qui change ma vie

Lambert Schlechter (Luxembourg)

Piéton sur la voie lactée, petites parleries au fil des jours, neuvains (2012)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.