Nuages usés

Linges usés jusqu’à la transparence, effilochures grises passant très bas,  les nuages, ce matin, ont tout de suaires anciens.

Livres de poussière, arrivés d’un horizon oublié.
Ainsi drossés vers nulle part, ils affolent le ciel et le font courir.

Nous haletons sous notre souvenir.

Claire Massart

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *