Aimant l’horizon

Aimant, l’horizon

la vie
éparse
le songe encore
une aile d’ombre
au saut du monde
instants de sable
souffle d’instants
le corps s’efface
le temps s’évade
espace espace
vide renaissant
pour horizon

André Velter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *