L’enfant

Il vit à l’intérieur de moi
Secret, petit, envahissant
Parfois, il me vole mes rêves

En fermant les yeux, je le vois
Courant, tombant sur une plage
Où la mer serait toujours bleue

Il ramasse des coquillages
Pour me construire des châteaux
Et m’offre les plus beaux voyages

Il vit à l’intérieur de moi
Secret, petit, envahissant
Parfois, il me vole mes rêves

Ses cheveux sont bouclés et doux
Et ses deux mains comme les tiennes
Ne lâchent plus ce qu’elles tiennent

Il fait renaître mon printemps
Et, comme quand tu es heureux,
Ses yeux ont des couleurs de fleurs

Il vit à l’intérieur de moi
Secret, petit, envahissant
Parfois, il me vole mes rêves

Mais quand mes yeux sont trop brillants
Du sel du malheur qui les brûle
Les siens deviennent noirs d’oubli

Il me semble le voir souvent
Et du plus profond de moi-même
Éclabousse un rire d’enfant

Il vit à l’intérieur de moi
Secret, petit, l’enfant
L’enfant que je n’aurai jamais de toi

Juliette Gréco

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *