L’arbre blanc

L’ARBRE BLANC

ma richesse,
c’est la neige,
et sa lumière aurorale.

j’accumule les fruits
d’arbres scellés de blanc
et j’envoie mes oiseaux
ausculter les cimaises.

oiseau,
mon messager
au creux secret des arbres.
oiseau
étoile mobile
qui incendie les neiges.

j’attends
– le ciel descend
sur les dents de la ville

j’attends –
et l’ombre emballe
les maisons engourdies.

quand saignera sur nous
le feu coulant
du jour ?
je tisonne,
dans l’attente,
les cendres
d’un été mort.

Tahar DJAOUT
Extrait de « Perennes » – 1983

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *