Equinoxe

Equinox

I must keep from breaking into the story by force
for if I do I will find myself with a war club in my hand
and the smoke of grief staggering toward the sun,
your nation dead beside you.

I keep walking away though it has been an eternity
and from each drop of blood
springs up sons and daughters, trees,
a mountain of sorrows, of songs.

I tell you this from the dusk of a small city in the north
not far from the birthplace of cars and industry.
Geese are returning to mate and crocuses have
broken through the frozen earth.

Soon they will come for me and I will make my stand
before the jury of destiny. Yes, I will answer in the clatter
of the new world, I have broken my addiction to war
and desire. Yes, I will reply, I have buried the dead
and made songs of the blood, the marrow.

Equinoxe

Je dois me garder de faire irruption en force dans l’histoire
car si je le fais je me retrouverai avec une massue en main
et la fumée du chagrin titubant vers le soleil,
ta nation morte à tes côtés.

Je continue de marcher bien que cela fasse une éternité
et de chaque goutte de sang
jaillissent fils et filles, arbres,
une montagne de pleurs, de chansons.

Je vous raconte cela depuis le crépuscule d’une petite ville du nord
pas loin du lieu de naissance des voitures et de l’industrie.
Les oies reviennent pour s’accoupler et les crocus
ont percé la couche de terre gelée.

Bientôt ils viendront me chercher et je me tiendrai
debout devant le jury du destin. Oui je répondrai dans le fracas
du nouveau monde, j’ai brisé mon addiction pour la guerre
et le désir. Oui, je répliquerai, j’ai enterré les morts,
et du sang j’ai fait des chansons : la moelle.

Joy Harjo
Traduction : Béatrice Machet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *