Der Tod

Der Tod

Der Tod, das ist die kühle Nacht,
Das Leben ist der schwüle Tag.
Es dunkelt schon, mich schläfert,
Der Tag hat mich müd gemacht.

Über mein Bett erhebt sich ein Baum,
Drin singt die junge Nachtigall ;
Sie singt von lauter Liebe –
Ich hör es so gar im Traum.

La mort

La mort voici la fraîche nuit
la vie est le jour lourd
Déjà il fait sombre, je m’endors
le jour m’a tant fatigué.

Au-dessus de mon lit se dresse un arbre,
un jeune rossignol y chante ;
il chante d’amours éperdus et sonores –
je les entends à peine dans mon rêve.

Henrich Heine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.