Cela t’arrive-t-il ?

Cela t’arrive-t-il ?

T’arrive-t-il aussi cela,
Lorsqu’on danse et crie à tue-tête,
De devoir, parmi cet éclat,
Soudain te taire et fuir loin de la fête ?

Sur ton lit t’en vas-tu te coucher sans dormir,
Comme un qu’un point au cœur fait brusquement gémir ?
Gaîté, rires s’en vont, fumée à la dérive,
Et tu pleures sans fin… Dis-moi, cela t’arrive ?

Kennst du das auch

Kennst du das auch, daß manchesmal
Inmitten einer lauten Lust,
Bei einem Fest, in einem frohen Saal,
Du plötzlich schweigen und hinweggehn mußt?

Dann legst du dich aufs Lager ohne Schlaf
Wie Einer, den ein plötzlich Herzweh traf;
Lust und Gelächter ist verstiebt wie Rauch,
Du weinst, weinst ohne Halt – Kennst du das auch?


Hermann Hesse (Allemagne) – Traduit de l’allemand par Jean Malaplate

Une réflexion sur « Cela t’arrive-t-il ? »

  1. Invictus

    Dans la nuit qui m’environne,
    Dans les ténèbres qui m’enserrent,
    Je loue les dieux qui me donnent
    Une âme à la fois noble et fière.

    Prisonnier de ma situation.
    Je ne veux pas me rebeller,
    Meurtri par les tribulations
    Je suis debout , bien que blessé.

    En ce lieu d’opprobre et de pleurs,
    Je ne vois qu’horreur et ombres,
    Les années s’annoncent sombres
    Mais je ne connaîtrai pas la peur
    Aussi étroit que soit le chemin,
    Bien qu’on m’accuse et qu’on me blâme:
    Je suis le maître de mon destin
    et capitaine de mon âme .

    William Ernest Henley

    Poème que se récitait Nelson Mandela durant sa détention à Robben Island .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *