À l’Afrique

À l’Afrique

Flèche figée en ma mémoire
Afrique
Mon cœur saigne
Sous tes serres depuis l’extrême sud
De mon âme

Reçois
Mes pas sur tes pagnes
Moi l’Héritier des Ancêtres
D’Hier

Afrique
Les toits de tes cases
Griffent le ciel sourd
À l’anxiété de leur misère
Ma prière du matin du soir

Ah puiser à pleines mains
L’odeur des manguiers
Dans la tiédeur de juin
Sentir le baiser des épis
Sur les sentiers d’octobre
Rouler dans l’eau claire
Rien dans le regard
De Kaïrée
Ô mère des Initiés

Cheik Aliou Ndao 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *